Visite de Daniel VUILLON sur l’exploitation des BOUCHEREAU

   Lundi 09 mai, Daniel Vuillon (créateur des AMAP en France) est venu visiter l’exploitation des frères Bouchereau, en présence du responsable de l’Interamap, Patrice Hurel, du président de SPAM Christian Memeteau, de la vice-présidente Sandrine Des Jamonieres, et du bloguiste Thierry Chastan.

   En attendant l’arrivée de Daniel et de Patrice, nous avons participé (Sandrine, Christian et Thierry) au « lâcher d’insectes » pour combattre les pucerons dans les serres.

   Nous avons accueilli Daniel et Patrice dans la serre des fraises suspendues (système qui n’a pas convaincu Daniel).

   Daniel nous a expliqué comment lui était venue l’idée de travailler en AMAP. C’est aux États-Unis que l’idée a germé en visitant un site de distribution et en voyant des familles venir chercher leur panier dans une bonne ambiance. De retour en France avec le désir de quitter le système des grandes surfaces, il lance l’idée de fournir en ligne directe des familles, en prenant le risque de ne pas être suivi par ces familles. Il se lance dans le bio. Le résultat est qu’actuellement, la totalité de sa production fournit 3 AMAP, soit plus de 200 familles, pour des paniers de fruits et légumes.

   Daniel est venu sur le site des Bouchereau pour apporter son expérience et les rassurer sur les techniques de culture bio (les Bouchereau sont actuellement dans une démarche d’agriculture raisonnée). L’échange fut instructif et constructif. Même si les Bouchereau craignent le passage en bio, ils ne sont pas fermés à l’idée de le faire. Bernard propose, avec l’aide d’un exploitant référent de l’Interamap 44, de se lancer cette année sur la culture de tomates et pommes de terre bio. Il propose de cultiver en bio deux légumes supplémentaires l’année suivante et ainsi de suite.

   Nous avons tous conscience que l’effort des Bouchereau est important, avec, pour eux, la crainte de voir une production complètement anéantie par des maladies et ne pouvoir fournir l’AMAP et les marchés qui représentent pour eux quand même plus de 80% de leur clientèle.

   Il a été rappelé aux Bouchereau que l’AMAP n’était pas un regroupement de consommateurs. La charte, lue et approuvée par les familles intégrant une AMAP, précise bien que nous sommes solidaires du producteur dans les aléas de sa production (16ème point de la charte), donc, si la culture est un échec, nous continuerions à le soutenir dans sa démarche.

   Suite à l’Assemblée générale du 16 mars 2011, il ressort que beaucoup de familles, satisfaites du travail des Bouchereau et de la qualité des légumes, ont l’intention de continuer à soutenir les Bouchereau. Patrice Hurel a précisé à ce propos que l’InterAmap ne pouvait pas décider du changement de maraîcher dans la livraison des paniers ; seule Spam a le pouvoir d’exclure les Bouchereau. En revanche, il n’a pas précisé si Spam resterait affiliée à l’Interamap dans le cas où les Bouchereau persisteraient à ne pas se convertir totalement en bio.

 Affaire à suivre…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un commentaire sur “Visite de Daniel VUILLON sur l’exploitation des BOUCHEREAU

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :